Restructuration de l’offre gériatrique

La vente du site de Trikaldi est actée, ainsi que le transfert de ce centre public de gériatrie à Udazkena. Cette restructuration va se traduire par une perte de 36 lits de soins publics (30 lits de médecine gériatrique plus 6 lits de moyen séjour) sur un territoire qui englobe Saint-Jean-de-Luz et les villes voisines. Avec le départ de ces lits de médecine, c’est un vrai service de proximité qui ne désemplit pas qui va être transféré sur Bayonne, obligeant les familles souvent âgées à se déplacer. Cette situation va également créer des difficultés lors de l’hospitalisation et de l’orientation de ces malades âgés.

A la lumière de cette réorganisation et compte tenu du manque d’anticipation de la majorité municipale sur les besoins à venir et la place que l’on veut accorder à nos aînés, Herri Berri réitère sa proposition : la mise en place d’une commission santé/ville extra-municipale qui traite de ce sujet afin de définir une politique en adéquation avec les besoins recensés.