impôts locaux

Octobre, l’automne, le vent du sud et avec lui diverses feuilles… celles des arbres et celles des services fiscaux ! Toutes tombent au sol ou dans les boîtes aux lettres. Comme chaque année à cette époque, les luziens devront honorer les taxes locales foncières et d’habitation. Et que nous disent-elles ? Que la hausse est très tendance pour tout ce qui concerne le bloc communal : ( taxes foncières) Ville +3.46%, Agglo Sud Pays Basque +3.33%, taxe ordures ménagères +16.01% ! Au-delà des promesses électorales non tenues, nous pouvons comprendre que dans un contexte budgétaire communal tendu par la baisse des dotations étatiques, une des variables d’ajustement de celui-ci soit l’impôt. D’autres existent cependant, comme la contraction des dépenses de fonctionnement, la définition des priorités et leur stricte hiérarchisation ; et pourtant c’est leur mise en œuvre qui n’est pas à la hauteur des enjeux ! Mais pour que – in fine – cette hausse soit comprise par les luziens, encore faut-il que nos impôts locaux contribuent à l’amélioration de notre quotidien : le logement, les transports, notre cadre de vie sont, avec d’autres, des éléments premiers de celui-ci. Alors, circule-t-on mieux dans notre ville ? Pour autant, le logement devient-il plus accessible aux primo-accédants et le parcours résidentiel des jeunes est-il facilité ?

Répondre oui à ces questions, peut permettre de comprendre cette hausse de la fiscalité locale…  Répondre non, c’est se demander quelle est sa raison d’être !

Berriak : Tribune des élus – octobre 2015