Un décret doit être publié cet été pour permettre aux communes qui le souhaitent de revenir à la semaine de quatre jours dès la rentrée 2017. Quelle est la position de la mairie de Saint-Jean-de-Luz sur les rythmes scolaires ?
craies de couleur

Les rythmes scolaires à la carte

Petit rappel sur les rythmes scolaires

La réforme mise en place par le ministre de l’Education Nationale Vincent Peillon et appliquée en 2013 a abrogé la semaine de quatre jours. Elle devait alléger les journées des enfants et mieux les répartir sur l’année. Des activités périscolaires ont dû être créées, des partenariats avec des associations mises en place.

Le choix de l’organisation du temps scolaire

Le gouvernement nouvellement élu propose de revenir sur la réforme des rythmes scolaires de 2013. Désormais, les communes qui le veulent auraient le choix de l’organisation du temps scolaire sur la semaine et pourront revenir à la semaine de quatre jours et ses six heures de classe quotidiennes si elles le souhaitent. Enfin, elles pourront rester sur une semaine de quatre jours et demi, avec le mercredi matin ou le samedi matin travaillé, mais supprimer des activités périscolaires.Après consultation des Conseils d’école et proposition du Maire, le DASEN (Inspecteur d’Académie) sera appelé à valider cette proposition.
des activités périscolaires gratuites pour les petits luziens

Beaucoup de questions et pas encore de réponses

Après l’avis qui n’est que consultatif des cinq Conseils d’école, que fera la Mairie ?
  • Suivra-t-elle leur souhait, en prenant en compte la nécessaire harmonisation du temps scolaire sur la commune ?
  • Reviendra-t-elle à la semaine des quatre jours avec mercredi libre d’école ?
  • Restera-t-elle sur l’organisation actuelle, quatre jours et demi d’école mercredi matin inclus avec poursuite des NAP (Nouvelles Activités Périscolaires) gratuites pour tous les élèves ?

Un besoin rapide de transparence sur les intentions de la mairie sur les rythmes scolaires

Moins de trois mois nous séparent de la nouvelle année scolaire ; Herri Berri pense qu’il est important que les enseignants, le personnel communal concerné, les parents d’élèves et les élèves connaissent les intentions de la municipalité quant à cette organisation hebdomadaire du temps scolaire.