résidences secondaires plage saint-jean-de-luz

A Saint-Jean-de-Luz, les élus d’Herri Berri souhaitent que les résidences secondaires soient taxées à 60%, le maximum légal.

Un amendement socialiste récemment voté à l’Assemblée permet de taxer les propriétaires de résidences secondaires à 60%, dans les villes des zones dites tendues, telles que Saint-Jean-de-Luz. * Une aubaine pour le groupe d’opposition abertzale, en pointe sur le sujet, qui pousse pour que le conseil municipal adopte un tel taux.

Cela permettrait à la fois estiment-ils qu’une partie significative des résidences secondaires intègrent le marché du logement principal, ainsi qu’une rentrée fiscale importante « à destination urbanistique ou sociale ».

Avec une majoration de 20%, cette rentrée s’élève en 2016 à 450 000€, rappellent-ils. Ce taux, qu’ils ne considèrent pas comme suffisamment dissuasif, avait été adopté à l’unanimité, c’est donc que « l’objectif de cette majoration est partagé ».

Dès lors, ils invitent le maire LR de la commune à réunir un conseil municipal avant le 28 février, date butoir pour adopter cette délibération. « Je crains qu’ils ne soient déçus » répond, laconique Peyuco Duhart.
Vous pouvez lire cet article sur le site de mediabask