L’occasion est trop belle! Avec le projet d’aménagement de la place Foch, Saint-Jean-de-Luz doit profiter de l’occasion pour réfléchir sur le sens de circulation et la place de la voiture en ville.

Ça y est, un nouvel été s’est achevé il y a quelques semaines et la ville a repris son deuxième visage, celui de l’hiver. Pendant six mois, la moitié des volets seront clos, la vie culturelle et sociale terne, les rues vides.
Dans cette léthargie, c’est presque avec satisfaction qu’on oubliera l’indescriptible bazar ayant régné de Pâques à septembre dans les grands axes de circulation de la ville, bazar qui réapparaît pourtant ponctuellement à la faveur d’un week-end ou d’un pont. Principale victime de cette situation, le boulevard Victor Hugo. Depuis plusieurs mois, écartelé entre un sens unique improvisé, une signalétique approximative, un système de stationnement défaillant, ce boulevard sature littéralement. Faute de vision à long terme de la circulation et du stationnement dans la ville, la situation n’est malheureusement pas près de s’améliorer.

photographie aérienne de la place Foch Saint-Jean-de-Luz

Pour une réflexion sur la place de la voiture à Saint-Jean-de-Luz

Gageons que les réflexions autour de l’aménagement de la place Foch entraîneront une refonte générale, à laquelle Herri Berri contribuera dans le sens que le groupe a toujours défendu : assurer un accès efficace pour tous au centre-ville, à ses activités, à ses commerces et à ses logements, mais en désengorgeant les rues loin de la logique du « tout-voiture » actuellement privilégiée.

Tribune des élus Herri Berri – Berriak n°82 – novembre 2016