Programme élections municipales à
Saint-Jean-de-Luz /Herri Berri

Depuis 2001, Herri Berri est un groupe municipal présent au plus près des Luzien(ne)s. Sur ces trois mandatures, la défense des intérêts de tous a été notre feuille de route.

Les problématiques et aspirations des Luziens doivent être au cœur de la gestion de Saint-Jean-de-Luz. Notre démarche appartient à tous ; elle se veut l’expression d’une vision nouvelle pour notre ville, consciente de son identité, tournée sereinement vers l’avenir.
Voici plus de vingt-cinq ans qu’une équipe municipale, marquée UMP ou LR, a aggravé certains problèmes de notre cité :
Qui peut prétendre que s’y loger est un droit accessible à tous ?
Qui peut dire que la circulation et le stationnement sont des problématiques en voie d’amélioration ?
Comment ne pas partager le constat de la dégradation du commerce de proximité en centre-ville ?
Comment ne pas s’inquiéter devant la faiblesse de la politique municipale relative à l’urgence écologique ?
Quelques amorces de solutions ont bien été proposées, mais elles ont été trop tardives, impensées sur le long terme et surtout, jamais à la hauteur des enjeux posés.

Affiche de la campagne des élections municipales Saint-Jean-de-Luz
Logo Herri Berri - mouvement politique Saint-Jean-de-Luz

La démarche Herri Berri

Elle s’adresse à celles et ceux qui, toute l’année, s’impliquent dans la vie sociale et économique de notre ville. Elle parle à celles et ceux qui, refusant toute fatalité, souhaitent notre cité plus vivante, où la mixité sociale et générationnelle sera une réalité et où les choix politiques répondront à la nécessaire transition écologique. Elle touche celles et ceux qui, pensant que la langue et la culture de ce pays fondent une identité, désirent qu’elle soit reconnue et offerte à tou(te)s, né(e)s ici comme venu(e)s d’ailleurs.

Saint-Jean-de-Luz/Ciboure

Si proches qu’une baie, un pont et une gare les réunissent mais si lointaines pour que trop peu de projets municipaux les rapprochent. Herri Berri impulsera cette dynamique de mutualisation, si évidente, à l’échelle des deux villes sœurs.

Agglomération Pays Basque

Au regard des 21 compétences prises par l’Agglomération Pays Basque et donc de l’importance de l’articulation Mairie / Agglomération, le maire devra nécessairement prendre part au bureau exécutif et occuper, à tout le moins, un poste de vice- président… ce qui n’est pas le cas en cette fin de mandature.

1 liste - 3 principes

  • Ouverte, pour que toutes les volontés et compétences soient réunies.
  • Plurielle, pour que la démarche proposée aux Luzien(ne)s soit au plus près de leurs diverses réalités socio-économiques et sensibilités politiques.
  • D’inspiration abertzale, écologique et solidaire, pour que ces dimensions liées à un territoire particulier, à un avenir heureux pour les générations futures, Herri Berri : une liste et trois principes constituent le socle de notre engagement.
tracts
chantier de construction à Saint-Jean-de-Luz

Un logement pour tous

Depuis près de 20 ans, Herri Berri tente d’impulser une politique plus volontariste dont l’objectif serait que tout un chacun puisse accéder à un logement. C’est sur ce thème que nos désaccords sont les plus constants et les plus vifs avec la majorité en place : quand celle-ci estime que le marché est la solution, nous pensons que celui-ci doit être régulé par la puissance publique. Un exemple ? Saint-Jean-de-luz, c’est 14 000 logements pour 14 000 habitants, soit largement assez de logements ; mais 45% sont vides quasiment toute l’année… Or pour l’instant, la ville laisse faire et est donc contrainte de produire davantage de logements en consommant toujours plus d’espace en périphérie.

Transition écologique

Produire un urbanisme équilibré « sur et dans la ville » générant des mobilités faibles et une consommation d’espaces a minima.
Installer dans les quartiers périphériques des commerces et services de proximité : l’urbanisme n’est pas que statistique et les quartiers ne sont pas que des dortoirs.
Poursuivre la rénovation énergétique et thermique des bâtiments municipaux et rechercher un bilan carbone plus vertueux.

Herri Berri propose :
  • Développer les réserves foncières au centre-ville et à proximité (Fargeot) et utiliser le foncier public actuel sur des opérations de rénovation urbaine (ancienne école des garçons, atelier municipaux…) en systématisant la formule du Bail Réel Solidaire qui freine la spéculation.
  • Rééquilibrer la part trop importante de résidences secondaires avec celle trop faible de résidences principales, en optimisant le Produire un urbanisme équilibré « sur et dans la ville » générant des mobilités faibles et une consommation d’espaces a minima. Installer dans les quartiers périphériques des commerces et services de proximité : l’urbanisme n’est pas que statistique et les quartiers ne sont pas que des dortoirs. Poursuivre la rénovation énergétique et thermique des bâtiments municipaux et rechercher un bilan carbone plus vertueux. dispositif légal de taxation des résidences secondaires.
  • Dédier une personne à l’animation des quartiers et au développement de systèmes d’échanges, d’entraide, d’initiatives locales de tout type (culturel, sportif, éducatif…).
  • Dans le cadre du futur Plan Local d’Urbanisme Intercommunal, mettre en place des seuils de production de logements sociaux plus élevés dans les promotions privées.

Mobilités : une ville qui respire

L’attraction de Saint-Jean-de-Luz génère une circulation importante vers et dans le centre-ville. Cette thrombose routière n’est pas une fatalité et des solutions existent. Il s’agira d’impulser la décarbonation des mobilités, de favoriser les déplacements doux et collectifs pour réduire la pollution atmosphérique et permettre à la ville de respirer. En ce sens, les parkings Les Érables et Foch devront être réservés en priorité aux résidents une ville qui respire luziens et aux personnes travaillant en centre-ville.
marquage au sol sur piste cyclable

Herri Berri propose

    • Créer des parkings relais extérieurs à destination des visiteurs, reliés au centre-ville par des navettes circulant en site propre, à horaires cadencés, et dotés d’un pôle multimodal permettant de passer à un mode de transport doux ou collectif (marche,vélo, tram train, bus).
    • Mettre en place une politique de stationnement préférentiel à destination des résidents luziens.
    • Étudier la requalification de l’espace des parkings Pyrénées, Commandant Passicot et Marañon.

St-Jean / Ciboure

  • Créer une passerelle piétonne et cyclable accolée au pont de l’autoroute à Chantaco rejoignant la plaine des sports Jean Poulou à Ciboure. Mettre en place un circuit de mobilités douces (pistes cyclables et cheminements piétonniers) à l’usage du quotidien et vers les quartiers périphériques.

Transition écologique

  • Instaurer périodiquement des journées sans voiture avec transports gratuits permettant une sensibilisation aux modes de déplacements doux.

Agglomération Pays Basque

  • Rechercher aux portes de Ciboure un parking relais avec une déclinaison multi modale.
  • Étudier la définition des voies d’intérêt communautaire et la mise en place de parkings de covoiturage.
  • Finaliser la rocade urbaine de contournement autoroutier gratuit à Chantaco.
  • Associer la ville à la mise en place d’un service tram-train sur le modèle du Topo.
  • Améliorer le cadencement du transport par autobus Txik Txak et la desserte des quartiers.

Economie verte et dynamique

Notre ville doit se projeter dans l’avenir sans perdre son âme. Les initiatives économiques à entreprendre devront conjuguer nouvelles technologies et démarches collaboratives locales. À l’heure de la mondialisation, la proximité devient une force et une nécessité

Herri Berri propose :

  • Favoriser l’installation de commerces de proximité en centre-ville et dans les quartiers périphériques.
  • Promouvoir la circulation de l’Eusko, monnaie complémentaire à l’euro, permettant le développement du commerce local.
  • Accompagner l’implantation de recycleries, ressourceries et accorderies.
  • Promouvoir l’Écologie Industrielle Territoriale, levier mobilisant les entreprises et permettant une économie des ressources énergétiques ou foncières : sur les zones d’activités, mutualisation des sources énergétiques et des places de stationnement avec des parkings en silo…
  • Diversifier les enseignes commerciales en appliquant le droit de préemption, jamais utilisé par la municipalité actuelle.
  • Fédérer les différents acteurs du commerce luzien autour de « Saint- Jean-de-Luz animations et commerces » afin d’étoffer davantage toute l’année le calendrier des animations.
  • Préserver une offre touristique accessible à tous, mieux étalée dans l’année et valorisant davantage culture et patrimoine.
  • Contrôler le respect de la législation concernant les locations Airbnb
Agglomération Pays Basque
  • Préserver une activité économique centrée autour de la pêche et favoriser une exploitation locale en circuit court des ressources de la mer.
  • Réserver du foncier agricole et favoriser l’installation d’agriculteurs afin d’alimenter le marché en produits locaux.
  • Exploiter la halle créative de Jalday pour le développement des nouvelles technologies permettant à « l’économie bleue » de trouver un site adapté pour la recherche et la production : activités de loisirs, énergies renouvelables…

Solidarités : une ville pour tous

Notre ambition en ce domaine est la mise en place d’une nouvelle politique sociale, à la fois innovante et participative, fondée sur une solidarité à destination de tous les Luziens.

centre gériatrique Trikaldi

Herri Berri propose :

  • Pérenniser l’accueil et le suivi des femmes victimes de violence en renforçant ce poste afin de répondre à toutes les demandes.
  • Se rapprocher des opérateurs sociaux pour proposer des logements d’urgence.
    le Plan de mise en accessibilité de la voirie et des espaces publics, notamment en cœur de ville.
Agir pour conserver un hôpital public à Saint-Jean-de-Luz :
  • Établir un diagnostic, en collaboration avec l’Agence Régionale de Santé, sur l’offre de soins existante afin de proposer un Plan Local de Santé avec un axe fort concernant la prévention et la santé environnementale. Voir se développer des consultations publiques en secteur 1. Ouvrir des lits d’hospitalisation de jour.

  • Requalifier l’ancienne école des garçons 
  • Permettre, sur ce foncier municipal et central, de proposer aux Luzien(ne)s une mixité sociale et intergénérationnelle grâce à… Une résidence à régie municipale pour seniors autonomes. Un restaurant municipal accessible sur critères sociaux, pouvant le week-end être mis à disposition (location) pour des réceptions.
    Une ludothèque pour tous ouverte le week-end. Des salles d’activités ou de réunions à destination des
    associations. Un programme immobilier en locatif social.
  • baisse des effectifs scolaires à Saint-Jean-de-Luz

    Jeunesse : l'avenir de notre ville

    Saint-Jean-de-Luz doit investir dans l’avenir. Les enfants de notre cité en sont la part essentielle. La ville, au travers de ses interventions budgétaires, offrira les mêmes chances de réussite scolaire à tous les jeunes et veillera à leur bien-être et leur épanouissement quotidien

    Saint-Jean-de-Luz/Ciboure

    • Développer, en collaboration avec le CIAP (Centre d’Interprétation d’Art et du Patrimoine), en direction des écoles, un programme de découverte et de valorisation du patrimoine culturel Renforcer la communication entre et historique des deux villes. Etudier le positionnement de ce service dans les locaux du Fort de Socoa.
    Transition démographique
    • Travailler sur l’approvisionnement des cantines avec les filières de production locale.
    • Mettre en place des actions de sensibilisation, dès le plus jeune âge, concernant les économies d’énergie, le tri sélectif et les mobilités douces.

    Herri Berri propose :

    • Mettre en place une équipe pluridisciplinaire (infirmière, psychologue, addictologue…) pour accompagner les jeunes et les parents.
    • Favoriser les interactions plurilingues (anglais, espagnol, basque…) dans les écoles et toutes les structures d’accueil des enfants.
    • Proposer une crèche immersive en langue basque
    • Proposer un accompagnement personnalisé aux devoirs pour les élèves en difficulté, dès le CP, dans les locaux scolaires.
    • Proposer une offre plus large d’activités dédiées à l’apprentissage des langues, à la maîtrise de l’outil informatique et à la découverte des arts.
    • Renforcer la communication entre les partenaires jeunesse et les familles pour les tenir régulièrement informées de l’ensemble des activités et des solutions proposées pour leurs enfants.
    • Favoriser les échanges entre le monde professionnel et les jeunes en organisant des rencontres et des réunions thématiques ponctuelles.
    • Créer un pôle ludothèque, multi générationnel, offrant un lieu commun de rassemblement quotidien, dimanche inclus, autour du jeu.

    Séniors : une présence active

    Notre ambition en ce domaine est la mise en place d’une nouvelle politique sociale, à la fois innovante et participative, fondée sur une solidarité à destination de tous les Luziens.

    vieillissement de la population à Saint-Jean-de-Luz

    Transition démographique

    • Création et mise à disposition de parcelles potagères, de vergers, de ruches à destination des séniors et des enfants

    Herri Berri propose :

    • Création d’une résidence en régie municipale pour seniors autonomes.
    • Développer un projet municipal global à destination des seniors avec un budget et un référent à travers une commission extra-municipale.
    • Ouvertures de salles par quartiers, en fonction de la demande.
    • Rompre l’isolement des aînés en facilitant l’accès à l’information concernant les différentes animations proposées à leur destination.
    • Sur des critères sociaux, gratuité des transports publics.
    Harriet Baita, futur pôle culturel

    Culture : une cité d'art et de patrimoine

    Notre cité, dotée d’un vaste patrimoine socioculturel, doit mettre en avant ses richesses et les partager avec le plus grand nombre

    Saint-Jean-de-Luz/Ciboure

    • Valoriser le patrimoine environnemental de la corniche en proposant sur le fort de Socoa des activités ludiques et pédagogiques à destination de tous les publics.

    Herri Berri propose :

    Toutes les cultures :

    • Soutenir la création culturelle et artistique au niveau local en proposant des résidences d’artiste.
    • S’ouvrir aux modes d’expression modernes et organiser plusieurs petits festivals autour de la musique et du spectacle vivant.
    • Promouvoir les diversités culturelles de notre ville et trouver des jumelages pertinents.
    • Encourager la diffusion d’une culture basque libérée de sa conception folklorique actuelle.

    La culture pour tous :

    • Créer un poste de médiateur culturel pour coordonner des projets locaux avec les partenaires institutionnels et associatifs.
    • Créer une maison des associations pour offrir un espace d’accueil, d’information et de pratique des activités.
    • Développer une activité multi-arts, sur le même principe que le multisports, à destination de tous les publics.
    • Agrandir la médiathèque grâce à l’immeuble de la rue Moco pour offrir de nouvelles salles de travail et de lecture aux usagers.
    • Renforcer les liens culturels au niveau transfrontalier : opéra de Bilbao, musée Guggenheim, palais Kursaal… pour encourager leur fréquentation par les Luziens.

    La culture partout :

    • Étudier la programmation du nouveau pôle culturel avec les villes de Ciboure et de Saint-Pée sur Nivelle qui possèdent également leur salle de spectacle.
    • Requalifier la maison Harriet Baita en halle d’exposition et y créer un musée de la peinture basque à partir des nombreuses œuvres que possède la ville.
    • Étendre aux quartiers périphériques les activités proposées lors des fêtes de la St-Jean et lors d’animations culturelles ponctuelles.

    Sport : atout sport et santé

    Saint-Jean-de-Luz est une ville dont l’un des atouts est de posséder un réseau associatif très dense et dynamique, tant sur le plan sportif que social et culturel. La pratique du sport, au-delà du lien social et inter générationnel qu’elle renforce, est un élément favorisant la santé de tous ceux qui s’y adonnent régulièrement ou épisodiquement

    entrainements football arin à chantaco

    Transition démographique

    • Installer des systèmes de récupération d’eau de pluie sur les bâtiments sportifs pour l’alimentation des citernes d’arrosage de la ville.

    Herri Berri propose :

    • Être à l’écoute de toutes les associations quant à leurs besoins.
    • Promouvoir la pratique du sport santé sur ordonnance à destination de tous les publics.
    • Créer un pass multi-sports permettant de découvrir différents sports.
    • Proposer des animations sportives autour du binôme famille/enfants.
    • Tenir compte, lors de l’attribution des subventions, de l’effort fait par les clubs pour fixer le tarif d’adhésion sur critères sociaux.
    • Assurer la qualité des équipements sportifs municipaux mis à la disposition des associations sportives.
    • Étudier la création de deux terrains synthétiques et d’un paddle couvert à Chantaco afin d’assurer une pratique régulière du sport, indépendamment des conditions météorologiques.

    Herri Berri propose aussi :

    Notre ville doit se projeter dans l’avenir sans perdre son âme. Les initiatives économiques à entreprendre devront conjuguer nouvelles technologies et démarches collaboratives locales. À l’heure de la mondialisation, la proximité devient une force et une nécessité

    L’écologie

    • La prise en compte de l’urgence environnementale en signant, notamment, le pacte de transition écologique Bizi 2020 

    La démocratie participative

    • Créer un conseil citoyen des jeunes et des seniors pour penser et porter ensemble des projets d’intérêt général.
    • Créer un conseil citoyen par quartier, pour porter des projets de proximité, et un poste de référent mairie pour faciliter les échanges.
    • Dédier un budget permettant à la démocratie participative de fonctionner.
    • Porter au référendum communal tous les projets d’envergure qui n’étaient pas inscrits au programme électoral.

    La langue basque

    • Le souci de la normalisation de la langue basque à tous les niveaux de la vie publique par l’embauche d’un technicien à plein temps.

    La vision d’une ville :

    faisant partie d’un territoire singulier, qui pose un certain nombre de problématiques sur lesquelles une municipalité est amenée à se positionner. C’est pourquoi nous sommes favorables à :

    • Une Collectivité territoriale à statut particulier ;
    • Des structures participant de cette reconnaissance institutionnelle (Office Public de l’Agriculture, développement des pôles d’excellence universitaires sur l’agglomération Pays Basque…) ;
    • Un statut de co-officialité de la langue basque ;
    • Devenir une « Ville de paix », participant à son niveau à une culture de paix dans le monde, et en soutenant le processus de pacification porté en Pays Basque nord par Bake bidea. L’un des pas nécessaires est le respect de la loi en ce qui concerne les prisonniers et les réfugiés politiques basques.