La culture est ce qui nous constitue ; elle fait ce que nous sommes. Pour Herri Berri, c’est un peu l’oxygène ambiant. Ce n’est donc pas un simple loisir, une distraction, un passe-temps ou encore une friandise dont on peut se passer, en temps de crise par exemple.

Le programme culturel de notre groupe ne saurait se réduire à la mise bout à bout de spectacles à monter ou à une « semaine culturelle » clé en main s’ajoutant aux précédentes ; pas même à une liste d’équipements culturels… même si tout cela est fort intéressant.

Un nombre important de luziens ne se retrouvent pas dans la politique culturelle menée par la majorité, dont les lignes de force sont orientées vers les paillettes, l’évènementiel et la communication. Il est urgent de replacer le citoyen au centre des préoccupations, d’abandonner la culture « bling- bling ».

Cela ne signifie pas qu’il faille abandonner l’ensemble de la programmation culturelle existant à l’heure actuelle dans la ville ; elle peut être maintenue mais doit être déclinée de manière différente, décentralisée et accessible à tous.
Elle doit être pour chacun aussi bien un moyen d’expression qu’occasion de rencontres avec d’autres cultures et d’autres milieux sociaux, forgeant ainsi la solidité du lien social.

Des moyens doivent être mis en œuvre pour permettre à toutes les populations du territoire une participation la plus large et démocratique possible à la vie culturelle et artistique.

Herri Berri propose donc une logique culturelle à trois dimensions.

les comédiens de la compagnie eleka jouent en euskara

Toutes les cultures

La reconnaissance et l’expression des diversités culturelles liées tant à leur origine locale, régionale et étrangère, qu’aux phénomènes plus globaux affectant les territoires (phénomènes urbains ou de génération), doit procéder d’une démarche volontaire de l’ensemble des acteurs culturels de la ville.

Il s’agit aussi de soutenir la création, c’est-à-dire pour la municipalité de faire émerger de nouveaux talents, de leur donner l’espace et le temps pour s’affirmer, s’imposer ou tout simplement être reçus par d’autres, et développer un réseau de production et de diffusion artistique.

Les activités culturelles sont aussi porteuses de dynamisme économique et de développement durable pour une commune, puisqu’elles sont génératrices d’emploi et d’animation locale.
Par ailleurs, la langue et la culture basques ne sauraient continuer à être cantonnées au folklore et au typique, mais bel et bien affirmées comme fondatrices de l’identité de la ville dans le cadre d’une véritable politique culturelle basque au plan local.

 

programme Herri Berri sur la culture

 

Les propositions d’Herri Berri

✓ d’affirmer la diversité culturelle existant dans la ville et y favorisera l’expression de cultures de tous types et toutes origines durant l’année. L’une des déclinaisons sera la recherche d’un jumelage de la ville avec une/des villes liées par exemple à son identité portuaire (Lekeitio ? ville portuaire sénégalaise avec projet d’échange et de développement économique ?).

✓ de sortir la culture basque du « pittoresque » ou du seul patrimoine. Parmi les nombreuses déclinaisons : promotion d’une culture basque vivante en et hors saison, amélioration des plaques patrimoniales, lancement de conférences bimensuelles sur la connaissance du Pays Basque, festival de la diaspora basque…

La culture pour tous

Il existe un réel manque de cohésion sociale au sein de la commune et la culture est trop peu sollicitée afin de permettre aux luziens de se rencontrer dans des contextes de détente et de loisir.
A l’heure actuelle, l’offre culturelle de la Ville s’adresse surtout à un public « choisi », à l’image que la majorité sortante souhaite donner de Saint-Jean-de-Luz : un public plutôt âgé, aisé et conservateur.

La politique culturelle, entendue comme outil au profit du développement de Saint-Jean-de-Luz, ne peut être fondée uniquement sur les intérêts d’une seule catégorie de la population, les conséquences en étant notamment la nécessité de se déplacer vers Biarritz, Bayonne, Irun ou Saint-Sébastien pour toute activité nocturne, festive ou culturelle.

Le non rachat de l’ancien Rex nous prive d’une belle opportunité d’équipement en ce domaine.

La politique culturelle doit également prendre en compte les dérives de la globalisation actuelle et ne pas cantonner les luziens à un rôle de consommateurs, pour au contraire les considérer comme des acteurs, les sensibiliser à la richesse de la culture et leur permettre de porter un regard critique sur le marché culturel.

médiathèque de Saint-Jean-de-Luz

Les propositions d’Herri Berri

✓ la création d’un poste de médiateur culturel (ou mieux, le proposera à la communauté d’agglomération) pour diriger le projet culturel vers tous les habitants.

✓ d’agrandir la Médiathèque, principal outil d’éducation culturelle populaire. Elle le fera en récupérant le bâtiment vacant qui lui fait face au coin de la rue Moco et en reliant les deux par une passerelle.

La culture partout

Si politique culturelle il y a aujourd’hui à Saint-Jean-de-Luz, il est évident qu’à l’exception des anciens tennis couverts et du Jai-alai (lieux aussi appropriés qu’un théâtre pour y jouer au tennis…), elle se limite aux équipements du centre-ville.
Il est indispensable de décentraliser la culture dans les quartiers périphériques, notamment populaires, parce qu’ils sont aussi des lieux de vie et de rencontre.

L’espace public est un lieu que les artistes peuvent contribuer à dynamiser, où ils peuvent produire ou développer du lien social, et aucun quartier de la ville ne doit être exclu de la vie culturelle.

Les propositions d’Herri Berri

✓ symboles de la fête à Saint-Jean-de-Luz, Donibaneko bestak n’est qu’un événement circonscrit au centre-ville.
La Ville cherchera à y intégrer progressivement les quartiers périphériques, en association avec leurs habitants.

✓ de lancer une réflexion afin d’établir un programme annuel d’animations culturelles dans les quartiers de la ville (théâtre de rue, nouveau cirque, performances…), en association avec les habitants.
Les initiatives émanant de ces quartiers seront particulièrement soutenues.

Téléchargez le programme complet de la liste Herri Berri aux élections municipales à Saint-Jean-de-Luz dans le domaine de la culture