Le groupe d’opposition municipale Herri Berri se fait le porte-parole de riverains de l’autoroute A63 victimes de nuisances, suite aux travaux d’élargissement.

Des nuisances bien réelles pour les riverains de l’autoroute A63

Les travaux d’élargissement de l’A63 ont été livrés depuis huit mois, il n’y a pas de déclaration d’achèvement du chantier, et les riverains subissent des nuisances ; ils sont dans la détresse la plus totale. » Tel est le message livré vendredi 1er mars par le groupe d’opposition municipale Herri Berri, sur le pont du chemin de Berain surplombant l’A 63, et la zone Jalday.

« Pour les riverains, le bruit a significativement augmenté », relèvent les membres d’Herri Berri. La source sonore ne serait « pas tant l’A 63, mais la RD 810 et la voie ferrée, par la faute du déboisement du tissu végétal faisant office de rideau protecteur, et supprimé par les travaux de l’A 63 ». Des plantations de charmes ont été faites, mais leur taille et leur volume ne permettent pas de faire écran au bruit. « Nous sommes dans l’attente des mesures de bruit », relève Herri Berri, rappelant qu’une étude acoustique, réalisée par un cabinet mandaté par les communes, était prévue fin 2018.

l'autoroute A63 à hauteur de Saint-Jean-de-Luz embouteillages

 

Bruit de l’autoroute : bilan acoustique à venir

Questionné à ce sujet, Jean-François Irigoyen, maire de Saint-Jean-de-Luz, précise : « La Ville a identifié 29 points de mesures acoustiques, en fonction des demandes de riverains. J’avais d’ailleurs reçu les riverains. Cette campagne de mesures a été réalisée par le bureau d’études Impédance, diligenté par la société Autoroutes du Sud de la France (ASF). De son côté, la Ville de Saint-Jean-de-Luz, en lien avec les communes de Ciboure, Bidart et de Guéthary, a diligenté le bureau d’études Costedoat pour effectuer également des mesures (sept ont été réalisées sur Ciboure, sept sur Saint-Jean-de-Luz, deux sur Guéthary, sept sur Bidart). »

Selon l’édile, ces deux séries de mesures acoustiques seront comparées, puis une réunion sera organisée « dans les prochaines semaines, pour établir un bilan de ces mesures et examiner les interventions qui pourront être entreprises ».

Saint-Jean-de-Luz : A63 et pollution de l’air

Des riverains de l’A63, dont Ttotte Etxevers, habitant du quartier Urthaburu (800 habitants), déplorent par ailleurs la pollution atmosphérique diffusée par le passage de 8 000 camions par jour. « Pendant les travaux, le jardin était envahi de poussières noires, et maintenant, en parlant poliment, “on respire de la merde’’. La peinture date de 2012 et l’encadrement de la fenêtre est gris noir », témoigne ce riverain. Herri Berri rappelle que les associations Donibane A 63 et Lurra Zain ont demandé à ce que la station de mesure de l’air, qui était présente au droit du quartier Urthaburu pendant les travaux, et qui a été ôtée par Vinci à la fin du chantier, soit réinstallée. « Il a été répondu “incessamment sous peu’’, assure Herri Berri. On était en mai 2018, on est en mars 2019 et nous n’avons pas de nouvelle de cette réinstallation », soulève le groupe d’opposition municipale, demandant que la réunion annuelle du comité de pilotage des travaux se tienne avant sa date anniversaire, sous deux mois.