Lors du dernier conseil municipal de Saint-Jean-de-Luz du 24 mai 2019, le nouveau Plan Local d’Urbanisme (PLU) a été dévoilé.

Qu’est-ce que le Plan Local d’Urbanisme ?

Le plan local d’urbanisme est un document administratif qui fixe les orientations en matière d’urbanisme à l’échelle d’une commune. Le PLU divise le territoire d’une commune en plusieurs zones dont les fonctions sont différenciées : zones urbaines, zones à urbaniser, zones agricoles, zones naturelles… Depuis le 13 décembre 2000, le PLU remplace le Plan d’Occupation des Sols  (POS) datant de 1967.
Le PLU doit suivre les évolutions de la société et même anticiper les changements dans un soucis de développement durable.

 

errota zahar un quartier de saint-jean-de-luz en zone inondable
Errota Zahar, une zone humide naturelle

PLU 2019 : la cas de Errota Zahar

Errota Zahar est une zone naturelle faisant partie du quartier de Chantaco. Quel est l’impact du PLU sur la zone de Errota Zahar ?
Errota Zahar voit la surface concernée par l’urbanisation de cette zone diminuer : de 15 à 7 hectares sur les parties hautes du projet. Nous notons avec satisfaction que vous nous avez entendus mais en partie seulement.

Les réserves formulées par le groupe Herri Berri au sujet de l’urbanisation d’Errota Zahar étaient donc fondées et pertinentes.

Pour autant, nous persistons à demander l’abandon de ce projet de 7 lots à bâtir sur ce site au motif de deux problèmes majeurs :

  • problème de compatibilité avec le futur plan de prévention des risques d’inondation (PPRI) qui est encore à finaliser.
  • problème de compatibilité avec la Loi Littoral qui impose une limitation de l’étalement urbain et son corollaire l’artificialisation des sols.

Dans une zone tampon constituant le lit majeur d’un fleuve, cette artificialisation constitue une faute dont les conséquences tant humaines qu’économiques peuvent être très lourdes pour l’avenir.
En conséquence, nous vous demandons de suspendre l’orientation d’aménagement et de programmation (OAP) Errota Zahar, telle que présentée ce soir à l’occasion de la révision du Plan Local d’Urbanisme (PLU) de notre ville.

Nous vous proposons de repenser l’avenir de ce site qui est en partie déjà aménagé et ne conserver que ce qui peut l’être au regard des contraintes administratives :

    • conserver seulement le bâti existant ( la maison) en partie haute du site.
    • créer autour du cheminement existant un sentier d’interprétation des Barthes de la Nivelle, à l’image de celui existant sur la plaine d’Ansot relatif aux Barthes de la Nive à Bayonne.
    • renaturer le reste du site, en évitant tout bâti susceptible d’empêcher l’écoulement d’un flot provenant d’une inondation fluviale ( La Nivelle).

Nous entendons par renaturer : reconquérir des espaces délaissés après avoir été utilisés, modifiés, dégradés par une activité humaine, afin de les mettre à disposition de la faune et de la flore sauvages.

marquage au sol sur piste cyclable
Le PLU fait l’impasse des pistes cyclables

PLU et déplacements à Saint-Jean-de-luz

Le PLU est un document opérationnel qui s’appuie sur des documents antérieurs constituant des approches stratégiques, dont entre-autres, le Projet d’Aménagement et de Développement Durables (PADD), voté en 2016 et remis à jour en 2018. Celui-ci pour mémoire pose quelques éléments stratégiques à prendre en compte comme « une politique de mobilité durable (parking relais) et de réaménagement des espaces publics». Cela est très pertinemment rappelé sur le document « rappel : éléments du PADD ».

Sur un seul et dernier document « Le développement économique », est signalée une « nouvelle politique du stationnement comprenant de nouvelles dispositions pour les activités tertiaires et commerces de détail en centre urbain, le projet Foch et les parkings relais identifiés au PLU ». Il semble que la thématique des déplacements n’est pas été traitée de manière suffisante.

PLU : où sont passés les parking relais ?

Sur l’ensemble du document présenté en réunion publique de concertation réglementaire du 13 mai 2019 « révision du PLU de la commune de Saint-Jean-de-Luz », nous n’avons trouvé trace d’un quelconque zonage de parking relais que ce soit aux entrées nord (RD 810) et sud (RD 910) de Saint-Jean-de-Luz ; contrairement à ce qui est écrit, aucun parking relais n’est identifié.

Pas plus d’ailleurs pour ce qui concerne d’autres éléments structurants et de première importance comme : Les aires de covoiturage, les poches de stationnement et les cheminements en site propre pour les navettes appelées à circuler vers le centre-ville ; et ce, sans parler des pistes cyclables du quotidien, faisant paraît-il, l’objet d’une étude particulière . . .

En terme de mobilités et à ce niveau d’insuffisance, votre document nous fait penser à un canard boiteux qui ne sait pas d’où il vient, où il va et comment il y va !

Nous craignons que ce PLU, traitant des mobilités avec un tel flou, ne permette pas aux Luziens de connaître une quelconque amélioration concernant les problèmes d’engorgement et de saturation automobile.

Pour conclure, nous ne pouvons que vous engager à reprendre et compléter ce PLU pour que, clairement y soient identifiées et « zonées » une partie des solutions susceptibles, à l’échelle de 10 ans, d’apporter des réponses à cette problématique des mobilités luziennes.

Conseil municipal du 24 mai 2019 : intervention de Pascal Laffite