Lors du dernier conseil municipal, le 12 décembre, une délibération concernait les objectifs du plan de rattrapage du retard en logements sociaux. Le groupe Herri Berri n’a pu que s’amuser à lire le ton quelque peu triomphaliste qui émanait de l’extrait suivant : « La démarche volontariste de la commune en matière de mixité sociale s’est notamment traduite dès 2010 par la modification du PLU (…) cela permettant de remplir les objectifs ».
Vous souvenez-vous donc de la mandature 2001-2008, il est vrai entamée sous une autre baguette peut-être moins « volontariste » que la vôtre, mais que nous avons inlassablement passée à vous réclamer en vain d’introduire cette mesure des 30% règlementaire de LLS dans le Plan Local d’Urbanisme  (PLU) à l’époque à l’étude ? Puis à réclamer la modification du PLU dans ce même sens non pas « dès 2010 » mais dès son adoption en 2006, il est vrai sans qu’aucun PLH n’existe pour vous enjoindre de le faire ? A vous lire et à vous entendre, on dirait que le problème immobilier et foncier est apparu dans la ville en 2010, et que vous avez instantanément pris les mesures adéquates. Si l’on peine aujourd’hui à produire du logement accessible dans notre ville, c’est bel et bien parce que vous n’avez agi « qu’en 2010 », plutôt que « dès 2010 »

éco-quartier alturan à Saint-Jean-de-Luz

Car venons-en au plus important et à ce que vous considérez comme des objectifs « remplis ». Bien sûr, si l’on considère le nombre de logements à produire dans le cadre du plan triennal à venir, on peut considérer avec vous que vous êtes déjà dans les clous et c’est bien. Mais telle est la différence entre vous et nous en ce domaine, qui vous fait toujours envisager l’avenir à court terme là où nous préférons le voir au moins à moyen terme : après le plan triennal 2014-2016 viendront 2017-2019 et 2020-2022, pour ne parler que de ceux-là. Et il n’est pas besoin d’être grand clerc pour prévoir d’ores et déjà que les objectifs de ces plans-là seront inatteignables au rythme actuel. Lorsque l’on conserve cela à l’esprit, d’une part on regrette de ne pas avoir été volontariste dès 2001 plutôt que dès 2010, et d’autre part on considère que du boulot a été fait mais certainement pas que les objectifs sont remplis. » L’élu Herri Berri a enchaîné sur les mesures principales à prendre pour atteindre ces objectifs (à suivre dans un prochain article).

conseil municipal, le 12 décembre 2014