signature pour la libération conditionnelle de Jakes Esnal

Jakes Esnal est emprisonné depuis 28 ans pour son activité au sein d’ETA. Depuis déjà 9 ans, Jakes Esnal peut demander la liberté conditionnelle. Avec le nouveau contexte de désarmement d’ETA et un contexte pacifié dans la société basque, les élus Herri Berri ont présenté un texte pour appuyer la demande de libération conditionnelle de Jakes Esnal. Voici le texte que la majorité des élus du conseil municipal de Saint-Jean-de-Luz, de la majorité comme de l’opposition, ont signé.

Monsieur le Maire,

Mmes et Mrs les Conseillers municipaux, voici le texte soumis à votre attention et à votre signature :

Jakes ESNAL, luzien de 66 ans, est actuellement dans sa 28ème année de détention, incarcéré dans une prison de l’île de Ré. Membre de l’organisation séparatiste ETA et convaincu d’avoir participé à des attentats en Espagne, il a été condamné en France à la réclusion criminelle à perpétuité.

Cependant, cela fait maintenant plus de 9 ans, qu’au regard du droit français, il peut solliciter une libération conditionnelle.

Jakes ESNAL et son avocate viennent le 23 octobre 2017 de présenter une demande de libération conditionnelle.

ETA ayant déposé les armes, toutes les victimes reconnues dans leur statut et droits, des milliers de Basques appuyés par plus de 1 000 élus de nos villes et villages ont défilé dans les rues de Paris pour demander le rapprochement des prisonniers basques

Dans le contexte actuel de paix retrouvée et d’un désir de vivre ensemble enfin apaisé, nous membres du Conseil municipal de Saint Jean de Luz, pensons que le retour de Jakes ESNAL en notre cité, auprès de son épouse et de ses fils, ne sera pas constitutif d’un trouble à l’ordre public.