embouteillages sur l'A63

Excellente nouvelle, la persévérance paye. après des années de demandes répétées, une étude va enfin être lancée sur la création d’un demi-échangeur à Chantaco. A suivre…

 

Le Conseil départemental a voté le 26 janvier 2018 le financement d’une étude sur la possibilité de créer un demi-échangeur sur l’A63, à hauteur de Chantaco à Saint-Jean-de-Luz.

Une étude sera menée sur la faisabilité de mettre en place un demi-échangeur entre l’A63 et la route départementale 918, au niveau de Chantaco, à Saint-Jean-de-Luz. Le Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques a voté le financement de cette étude le 26 janvier, à hauteur de 42 000 euros. La même somme sera déboursée par la ville de Saint-Jean-de Luz, le Syndicat des mobilités du Pays Basque et ASF. Au total, l’étude s’élève à 168 000 euros.

Elle sera menée par la société Autoroutes du sud de la France (ASF). « C’est la procédure classique » explique Pierre Lahore, directeur de cabinet de Jean-Jacques Lasserre, président du Conseil départemental. Un demi-échangeur à Chantaco pourrait « désengorger les routes départementales », selon lui. De même, elle faciliterait la traversée de Saint-Jean-de-Luz.

La création d’une nouvelle bretelle à Chantaco est un vieux dossier. En octobre dernier, le groupe d’opposition abertzale de Saint-Jean-de-Luz Herri Berri avait dénoncé les lenteurs concernant ce projet, mettant en avant les riverains qui souffraient des bouchons et de la pollution. Ce projet faisait notamment partie des promesses de l’ancien président de l’Agglomération Sud Pays Basque, Peyuco Duhart, en 2016.

L’article original daté du 30 janvier 2018, est consultable sur le site de Médiabask