Communiqué de presse du groupe Herri Berri

Lors du conseil municipal du 28 septembre 2018, une délibération proposait de débattre de 3 points à intégrer au Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD). Le premier de ceux-ci concernait le projet de « hameau nouveau » au lieu- dit Errota Zahar (Chantaco sud).
A l’occasion de ce débat, Herri Berri a été le seul groupe ayant clairement réitéré son opposition à l’ouverture à l’urbanisation du site d’Errota Zahar. Pourquoi ?

 

inondations à Saint-Pée-sur-Nivelle en 2007

La vallée de la Nivelle, une zone innondable

Une actualité climatique dramatique

L’actualité dramatique des semaines précédentes confortent, hélas, notre opinion. Majorque, le Var, l’Aude ont connu des pluies torrentielles ayant entrainé des inondations catastrophiques causant des dommages importants aux biens et aux infrastructures, mais surtout causant la mort de dizaines de personnes. Plus loin dans le temps et plus près de nous, Salies-de-Béarn et Luz-Saint-Sauveur ont connu de semblables inondations avec des dégâts comparables.

Saint-Jean-de-Luz, pas à l’abri des innondations

Mais pour nous Luziens, comment ne pas se souvenir des crues de la Nivelle de mai 2007 et surtout celle du 26 août 1983 où, dans le port sont passées des caravanes, emportées des campings par les pluies torrentielles d’orage dévalant les contreforts de La Rhune et des montagnes environnantes. Ce jour-là, l’eau affleurait les berges de Chantaco, d’Urdazuri et du port, au plus près de la place Louis XIV. Ixaka, Fargeot, le centre-ville de Saint-Jean-de-Luz étaient menacés. Heureusement, lors de ce drame et du passage du flot, la marée n’était pas haute et de faible coefficient. Mais, ce soir-là, cinq familles ont pleuré leurs morts.

Des évènements climatiques plus fréquents et plus violents

Des causes humaines

En lien avec le réchauffement climatique, de l’avis des experts, ces événements climatiques sont appelés à se répéter avec une fréquence et une puissance démultipliées. Où que ce soit, les mêmes causes produisent les mêmes effets :
Urbanisation dans le lit majeur d’un fleuve, par définition zone tampon, éponge, appelée à absorber ou retarder les crues.
Artificialisation des sols.
Destructions de zones naturelles humides.
Étalement du mitage urbain.

Hameau Errota Zahar, en zone innondable

Errota Zahar : des conditions réunies

Tous ces éléments se retrouvent à Errota Zahar, comme ils l’ont été précédemment, ici et ailleurs, avec les conséquences dramatiques maintenant avérées et connues de tous.
En conséquence, face à ce risque potentiel, en toute responsabilité, Herri Berri demande le retrait de l’ouverture à l’urbanisation sur le site d’Errota Zahar.

Pour connaître dans le détail nos commentaires, les cartes du site ainsi que les divers enjeux écologiques et urbanistiques du projet, vous pouvez consulter notre article précédent sur notre site.