Après plusieurs années de tests techniques, Enedis (ancien EDF), déploie des millions de compteurs électriques de nouvelle génération Linky à travers la France et dès à présent à Saint-jean-de-Luz sans consulter les habitants au préalable. Herri Berri est hostile à ce passage en force et le manque de transparence qui entoure son déploiement. Quels sont les risques ? Comment s’informer ? Quels sont les recours possibles ?

pose d'un compteur intelligent Linky par un technicien Enedis (ex EDF)

Le remplacement automatique des compteurs électriques

Depuis quelques mois, des travaux de rénovation sont en cours à Saint-jean-de-Luz. Bien effectués ou laissant à désirer, ces travaux étaient néanmoins nécessaires, prévus et annoncés depuis longtemps, et une information directe a été fournie aux habitants.

Ce qui, par contre, n’était pas annoncé, c’est le remplacement automatique des anciens compteurs électriques, même s’ils fonctionnent encore parfaitement, par de nouveaux compteurs appelés Linky.

En quoi consiste ces compteurs Linky ?

Les compteurs électriques Linky sont censés être plus modernes et plus performants que les équipements précédents. Présentés comme des compteurs « intelligents », les compteurs Linky sont communicants, c’est-à-dire qu’ils permettent de connaître la consommation électrique des usagers en temps réel. L’objectif affiché par Enedis est le meilleur contrôle par les usagers de leurs dépenses d’électricité. Les informations sont collectées et envoyées par le réseau électrique par Enedis. Les factures ne sont plus établies sur la base d’une consommation estimée et régularisées tous les six mois, mais sur la consommation réelle des usagers.

Les compteurs Linky : un risque potentiel pour la santé

Cette promesse de contrôle des dépenses est alléchante mais cache un flou sur les conséquences potentielles de ces compteurs sur la santé des habitants.
En effet, les compteurs électriques Linky sont en réalité sujets à polémique, en particulier pour les risques potentiels  que génèrent leurs ondes pour la santé lorsqu’ils sont installés à l’intérieur des logements. Le manque d’études scientifiques solides et indépendantes des pressions éventuelles sur ces compteurs pose problème.

gaspillage des anciens compteurs électriques

Les compteurs Linky : un coût environnemental

Le remplacement automatique de millions de compteurs a un coût financier important pour Enedis (5 milliards d’euros) mais aussi un coût écologique non négligeable car il faudra se débarrasser des anciens compteurs qui, pour certains encore, ont une durée de vie encore importante.

Les luziens ne sont pas au courant

Ayant consulté de nombreux habitants d’Ichaca, nous avons découvert que personne n’avait été informé du fait que ces compteurs allaient être changés et que des Linky seraient installés ; ni par Enedis, ni par les HLM, ni par la mairie ! Pourtant, le droit à l’information sur cette question de santé publique, aujourd’hui au cœur de l’actualité au Pays Basque, est essentiel. Le manque de transparence de tous les acteurs de ce dossier est un déni de démocratie.

Que faire ?

C’est pourquoi le groupe municipal abertzale Herri Berri dénonce cette opacité et alerte les habitants du quartier Ichaca, ainsi que tous les luziens, sur l’implantation en cours de ces compteurs à Saint-Jean-de-Luz, et sur le fait que des possibilités existent de s’y opposer à l’instar de la commune de Tarnos dernièrement.

Comment s’informer ?

Des informations de base sont disponibles à cette adresse et une réunion publique se tiendra à l’initiative du mouvement Bizi ! le 5 octobre 2017 à Ciboure.
En matière d’électricité comme de manière générale, un droit fondamental :  être tenu… au courant.