Lors du conseil municipal du 29 novembre, la délibération n°9 portait sur l’approbation du contrat territorial Sud Pays Basque, occasion pour Herri Berri de rappeler l’importance d’une collectivité territoriale.

 Intervention de  Pascal Lafitte

« Ainsi donc, nous avons bien noté, ce soir, que le département des Pyrénées-Atlantiques est entré dans la phase de mise en oeuvre de sa nouvelle politique de développement territorial.
Dans le modèle administratif actuel, nous n’avons, à priori, rien contre le fait que le département finance des projets de développement à l’échelle intercommunale en partenariat avec les acteurs publics concernés; encore heureux qu’il remplisse cette fonction, il n’est ni plus ni moins que dans son rôle!

logo de la communauté pays basque

Les projets retenus, concernant notre ville, n’appellent pas de commentaires particuliers de notre part et sont globalement consensuels, mis à part l’étude de la requalification de la place Louis XIV, qui ne nous paraît pas être une priorité absolue.
Ce soir, notre intervention sur cette délibération se situe à un autre niveau et vise à répéter que nous ne pensons pas que le département des Pyrénées-Atlantiques soit l’échelon administratif idoine pour mener une politique de développement efficace que soit, pour la ville de Saint-Jean-de-Luz ou pour le Pays Basque. Nous avons besoin d’une gouvernance de plus grande proximité qui soit à même de prendre en compte les spécificités humaines, économiques, linguistiques et culturelles de notre territoire. Dans la mesure, où les décisions politique en matière d’organisation territoriale se prennent au plus prêt des citoyens, il est partout démontré que cela se fait au bénéfice de la population. Cela vaut bien sûr pour notre commune, pour tous les luziens et cette assemblée qui est en charge de leurs espoirs, qui portent leurs projets pour une qualité de vie meilleure ne peut ignorer la problématique du choix de l’institution la plus à même de servir nos concitoyens.

Pour nous élus luziens du groupe Herri Berri, pour certainement une part importante des élus de ce Conseil, pour la communauté d’agglomération Sud Pays basque, pour la majorité des maires  ( 104 sur 159 ) et des conseillers généraux du pays Basque, pour nos trois députés et pour vraisemblablement la majorité de la population vivant d’Hendaye à Saint- Engrâce ce choix est posé: Une Collectivité territoriale à statut particulier s’impose.

M. le Maire, vous aviez appelé à porter cette demande lors du dernier rassemblement dans les rues de Bayonne le 1er octobre 2012; vous n’êtes pas sans savoir que demain, à 15 heures, à l’appel de la plateforme Batera, pour la même demande, des milliers de personnes se réuniront dans les rues de la capitale de la Soule, Mauléon.

M. le Maire êtes-vous toujours solidaire de cette mobilisation ? Appelez-vous à participer à cette manifestation ? Le Maire de Saint-Jean-de-Luz fera-t-il le déplacement pour représenter nos concitoyens et appuyer cette demande ? Dernière question, comptez-vous répondre à la demande de soutien financier du collectif Batera, adressée par courrier à vos services ?  »

conseil municipal du 29 novembre 2013