Herri Berri (« Ville nouvelle ») est un groupemunicipal qui représente la principale force d’opposition politique à Saint-Jean-de-Luz. Fruit d’un travail constant, lors des dernières élections municipales de 2014, la liste a obtenu près de 26% des voix, 4 élu-es au conseil municipal et 1 élu au conseil d’agglomération : Pascal Lafitte, Peio Etcheverry-Ainchart, Yvette Debarbieux et en alternance Lamia Horchani et Alain Duclercq selon un principe de rotation.

quelques membre de la liste herri berri pour les élections municipales

Quelle est l’origine d’Herri Berri

Herri Berri succède à Donibane euskaldun

Herri Berri est né durant l’an 2000, à la suite de la disparition de l’ancien groupe municipal « Donibane euskaldun ». D’inspiration abertzale, mais ayant vocation à rassembler l’ensembledes luziens et des luziennes attachés à un projet de ville intégrateur de toutes les diversités culturelles, sociales et générationnelles, ainsi que des enjeux écologiques, Herri Berri s’est attaché à se poser comme l’alternative principale à la politique portée par Michèle Alliot-Marie, actuellement poursuivie par Jean François Hirigoyen depuis le décès de Peyuco Duhart. Lancée à l’occasion des élections municipales de 2001 avec comme tête de liste Xabi Soubelet, la liste obtint près de 12% et 2 élus.

2001-2008 : Herri Berri pose les bases de son action politique

Entre 2001 et 2008, le groupe a posé les bases d’une action municipale complète dans ses modes d’action. Une action d’opposition municipale classique en premier lieu, au sein du conseil. Mais aussi une action volontariste en dehors du conseil municipal, au cœur même de la société : réunions publiques, élaboration de dossiers thématiques, actions d’agit-prop et de sensibilisation… Porteur d’un programme concernant tous les domaines de la vie municipale, Herri Berri a défendu deux priorités particulières : la question du logement pour tou-te-s et celles de la circulation et du stationnement dans la ville.

Élections municipales de 2008 : Herri s’impose dans le paysage politique luzien

Fort de l’action menée durant la mandature précédente, lors des municipales de 2008 Herri Berri se hissa à 19,5% et obtint 3 élus. Son action s’en est trouvée renforcée, de même que son audience : c’est Herri Berri qui « leva le lièvre » de l’abandon du projet de médiathèque, cœur du programme municipal de la liste UMP en 2008 mais toujours dénoncé par l’opposition comme étant surdimensionné ; c’est encore Herri Berri qui fut à l’origine de l’adoption en conseil municipal de mesures phare en matière de logement à partir de 2008 (relance de la production de logements locatifs sociaux après un quasi gel de plus de 10 ans ; imposition de 30% de logements sociaux dans les programmes privés ; extension de la taxe d’habitation sur les logements vacants et établissement du dispositif « Louons solidaire » ; etc.).

Quelles sont les idées portées par Herri Berri ?

Aujourd’hui, la philosophie politique de Herri Berri reste peu ou prou inchangée, mais s’est plus particulièrement réaffirmée dans une logique résolument intercommunale et dans cinq directions :

La priorité au logement

Toujours la priorité absolue à la question du logement dans Saint-Jean-de-Luz, fondement indispensable à la redynamisation du centre-ville, au développement des activités dans tous les quartiers (au plan économique comme culturel ou social) et à la maîtrise du développement urbain.

Les déplacements verts et le stationnement

Corollaire à la question du logement, celle des déplacements vers et dans la ville, et celle du stationnement. Logique de base de Herri Berri : substitution d’une logique de transports en commun et de modes de circulation doux à l’actuelle logique du tout-voiture symbolisée par la création du parking Cœur de Ville.

Favoriser l’économie de proximité

Promotion d’une économie de proximité permettant de remettre de la diversité commerciale dans le centre-ville, de dynamiser la vie de quartier, loin de la ville luxueuse et tape-à-l’œil qu’est devenue Saint-Jean-de-Luz, polarisée exclusivement par le centre historique.

Prendre sérieusement en compte le développement durable

Prise en compte des logiques du développement durable dans la politique municipale, dans leur sens le plus large et non seulement dans celui de quelques actions d’affichage écologique. Un programme d’action intitulé « Donibane 2040 » a été établi et rendu public en 2011, déclinant le programme de Herri Berri dans près de 10 domaines (eau, air, circulation, stationnement, urbanisme, culture, sport, développement économique, etc.).

Prendre en compte les grands enjeux du Pays Basque

Affirmation d’une ville n’étant en aucune manière isolée du reste du Pays Basque, et donc porteuse au plan local de ses grands enjeux : reconnaissance officielle de l’euskara, nécessité d’une collectivité territoriale Pays Basque, implication dans le processus de paix enclenché en 2011 à Aiete.
Au quotidien, ladynamique Herri Berri reste ouverte à toutes celles et tous ceux qui souhaitent travailler à un autre mode de gestion de Saint-Jean-de-Luz et de l’intercommunalité qui l’englobe, autour des principes de base ci-dessus formulés. Quiconque peut venir enrichir les réflexions et l’action du groupe, quel que soit le niveau de compétences ou d’implication qu’il ou elle peut y apporter.

Ongi etorri !

Vous pouvez nous contacter via le formulaire ci-dessous et nous laisser un message, un mot d’encouragement, une remarque, nous faire part de vos idées pour améliorer la vie quotidienne des luziens (logement, culture, commerces de proximité, environnement, etc.)